La marijuana peut-elle provoquer une psychose?

La marijuana peut-elle provoquer une psychose?

Quelles sont les informations les plus importantes que je devrais savoir sur la psychose induite par la marijuana?

  • La marijuana peut avoir de graves risques pour la santé, y compris le développement de la psychose chez certaines personnes.
  • Si vous pensez que vous ou quelqu'un que vous connaissez souffrez de psychose, demandez une aide médicale immédiatement.

La psychose est un symptôme qui implique une déconnexion de la réalité. Lorsque les gens éprouvent une psychose, ils peuvent avoir des symptômes tels que des délires, des hallucinations et une réflexion désordonnée. C'est un symptôme d'un certain nombre de problèmes de santé mentale et peut avoir une variété de causes, notamment la consommation de marijuana.

Cet article traite de la façon dont la marijuana est associée au risque de développer une psychose. Il couvre également certains des traitements pour la psychose induite par la marijuana.

La marijuana peut-elle provoquer une psychose?

Une variété de substances et de médicaments peuvent provoquer une condition connue sous le nom de trouble psychotique induit par des substances / médicaments. Après avoir pris un médicament ou une médecine, certaines personnes peuvent ressentir une psychose dans le mois suivant l'utilisation de la substance ou lorsqu'ils se retirent du médicament.

Les autres substances et médicaments qui peuvent déclencher la psychose comprennent l'alcool, les hallucinogènes, les sédatifs, les stimulants, les amphétamines, les antidépresseurs et les stéroïdes.

La recherche suggère que les personnes qui souffrent d'un trouble de santé mentale concomitante ainsi qu'un trouble de la consommation de substances sont plus à risque de développer une psychose associée à la substance ou à l'utilisation de médicaments. Cela peut suggérer que des substances telles que la marijuana peuvent déclencher le début d'un épisode psychotique chez les personnes qui ont un risque prédisposé de psychose.

Le manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-5-TR) rapporte que les troubles psychotiques induits par la substance / médicaments représentent entre 7% et 25% de tous les premiers épisodes psychotiques.

Marijuana et troubles psychiatriques

La consommation de marijuana a également été liée à un risque accru de développer un certain nombre de conditions psychiatriques, notamment la schizophrénie, la dépression et les troubles de la consommation de substances.

Cependant, les chercheurs ne sont toujours pas sûrs si la marijuana peut provoquer des conditions psychiatriques telles que la schizophrénie ou le trouble bipolaire chez les individus en bonne santé. Au lieu de cela, la consommation de marijuana peut déclencher le début de certaines conditions psychiatriques chez les personnes présentant une prédisposition à ces troubles.

Bien que les mécanismes sous-jacents ne soient pas bien compris, le cannabis est un facteur de risque connu pour l'apparition de la schizophrénie. Des études ont montré que la consommation de cannabis est impliquée dans 50% des cas de schizophrénie, de psychose et de psychose schizophréniforme.

Une étude publiée dans la revue Le lancet ont constaté que les personnes qui fument quotidiennement de la marijuana de puissance élevée ont potentiellement un risque cinq fois plus élevé de développer une psychose par rapport aux personnes qui n'ont jamais fumé de marijuana.

Dans cette étude, la marijuana à forte puissance a été définie comme des produits contenant plus de 10% de tétrahydrocannabinol (THC), le composé du cannabis responsable des effets psychoactifs du médicament.

L'une des raisons pour lesquelles la psychose de la marijuana peut être plus préoccupante aujourd'hui est que ces produits à haute puissance sont beaucoup plus facilement disponibles que dans le passé.

Symptômes de psychose

Lorsque les gens éprouvent une psychose à la suite de la consommation de marijuana, ils peuvent ressentir un certain nombre de symptômes différents associés à une rupture de la réalité. Les symptômes de la psychose induite par la marijuana comprennent:

  • Hallucinations: Ceux-ci se caractérisent par des expériences sensorielles qui ne sont pas réelles, y compris voir, entendre ou ressentir des choses qui n'existent pas dans la réalité.
  • Paranoïa: C'est un type de pensée qui fait que les gens se sentent suspects et méfiants envers les autres.
  • Sentiments d'être persécutés: Ceci est un aspect de la paranoïa dans laquelle les gens croient que d'autres personnes essaient de les nuire ou de les saboter.
  • Dépersonnalisation: Cela se produit lorsqu'une personne se sent détachée de ses propres pensées, identité, sentiments, émotions et souvenirs.
  • Déalialisation: Ce symptôme se caractérise par se sentir séparé de l'environnement et le sentiment que les choses ne se produisent pas en temps réel.
  • Graniosité: Cela implique d'avoir un sentiment de pouvoir et d'importance exagéré. Les personnes qui éprouvent une grandiosité peuvent penser qu'elles sont supérieures aux autres ou invulnérables pour nuire.

Les gens peuvent également ressentir d'autres symptômes lors d'un épisode psychotique, notamment l'irritabilité, l'anxiété ou les pensées de course.

Lorsque la psychose est déclenchée en utilisant une substance comme la marijuana, ces symptômes sont aigus plutôt que persistants. Ils résolvent généralement une fois que la substance quitte le corps. 

Si vous ressentez des symptômes de psychose à la suite d'utiliser de la marijuana, demandez de l'aide à un fournisseur de soins de santé.

Facteurs de risque

Il existe un certain nombre de facteurs qui peuvent rendre une personne plus susceptible de ressentir une psychose après avoir consommé de la marijuana. 

  • Consommation de marijuana lourde
  • Utilisation chronique à long terme
  • Âge
  • Vulnérabilité existante à la psychose

Utiliser pendant l'adolescence

Les adolescents qui consomment de la marijuana ont un risque plus élevé de subir une psychose. Certains chercheurs ont suggéré que cela pourrait être dû aux défis émotionnels qui contribuent parfois à la consommation de marijuana.

La consommation régulière de marijuana par les adolescents peut également affecter le cerveau de diverses manières et peut avoir un impact sur la cognition, l'apprentissage et le développement.

Variations des gènes

La recherche a montré que les personnes qui consomment de la marijuana et ont une certaine variation du gène Akt1, qui est responsable du codage d'une enzyme affectant la signalisation de la dopamine dans une région spécifique du cerveau appelé striatum, courent un plus grand risque de ressentir une psychose psychose.

Les personnes qui ont cette variante du gène Akt1 qui utilisent la marijuana quotidienne ont un risque sept fois plus élevé de développer une psychose.

Des études ont également trouvé une autre variante de gènes de l'enzyme de catéchol-o-méthyltransférase (COMT) peut jouer un rôle dans l'augmentation du risque de développer une psychose chez les adultes qui consommaient de la marijuana comme adolescents. Le comt est impliqué dans l'inactivation des neurotransmetteurs tels que la dopamine et la norépinéphrine.

Traitement

Les personnes qui ont un épisode psychotique aiguë peuvent devoir être hospitalisées jusqu'à ce que leur état soit stabilisé. Le traitement de la psychose liée à la consommation de marijuana implique des médicaments antipsychotiques. Dans certains cas, l'utilisation d'antipsychotiques sédatifs ou de benzodiazépines peut être nécessaire pour gérer certains comportements. 

L'option de traitement la plus efficace pour la psychose induite par la marijuana est de cesser d'utiliser le médicament. Cependant, cela peut être difficile pour les personnes qui consomment de la marijuana depuis un certain temps ou qui souffrent d'un trouble de la consommation de cannabis.

Une fois que les symptômes immédiats ont été abordés, l'individu sera évalué davantage pour déterminer la cause de la psychose et diagnostiquer toute autre affection cooccurante qui peut contribuer aux symptômes. 

Selon la cause de la psychose, un médecin ou un professionnel de la santé mentale peut recommander des traitements supplémentaires, notamment les médicaments antipsychotiques, les antidépresseurs, la psychothérapie et les modifications du mode de vie. Les groupes de psychothérapie et de soutien mutuel peuvent également être bénéfiques pour les personnes qui souffrent d'un trouble de la consommation de cannabis.

CBD et psychose

Certaines recherches suggèrent que le cannabidiol (CBD), un autre composé trouvé dans la marijuana, peut être utile pour réduire le risque de psychose associé à la marijuana.

Le CBD a un certain nombre de prétendus avantages pour la santé mentale, bien qu'un examen complet de la recherche existante ait conclu qu'il n'y a pas suffisamment de preuves pour soutenir l'utilisation du CBD pour soulager les symptômes des problèmes de santé mentale. Cependant, certaines recherches suggèrent que le CBD pourrait potentiellement contrer certains des effets psychologiques négatifs associés au THC tels que l'anxiété.

L'impact du CBD sur la psychose n'est pas entièrement compris, mais certaines preuves suggèrent que cela peut être utile:

  • Réduction des symptômes psychotiques: Un essai contrôlé par hasard 2017 a examiné l'utilisation du CBD comme traitement complément aux antipsychotiques dans le traitement de la schizophrénie. Par rapport à un groupe placebo, ceux qui ont été traités avec du CBD et des antipsychotiques ont connu une diminution de leurs symptômes psychotiques ainsi que des améliorations de leur fonctionnement cognitif.
  • Diminution du risque de psychose induite par la marijuana: Des études ont également montré que les personnes qui fument du cannabis avec un rapport CBD / THC plus élevé ont tendance à avoir un risque plus faible de développer une psychose liée au cannabis.
  • Moins d'effets secondaires: Un essai clinique comparant le CBD au médicament antipsychotique, AmisulPride, a révélé que bien que les deux conduisaient à des résultats similaires, ceux traités par CBD ont montré une réduction plus importante des symptômes négatifs et moins d'effets secondaires que le médicament antipsychotique.

Alors que le CBD montre une certaine promesse comme un traitement complémentaire potentiel pour la psychose, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour déterminer l'effet qu'il peut avoir. Cette recherche en est encore à ses débuts. Plus de preuves sont nécessaires avant que le CBD puisse être considéré comme un outil potentiel pour prévenir la psychose induite par la marijuana.

Qu'est-ce que le trouble de la consommation de cannabis?