Qu'est-ce que le conditionnement classique en psychologie?

Qu'est-ce que le conditionnement classique en psychologie?

Découvert par le physiologiste russe Ivan Pavlov, le conditionnement classique est un type d'apprentissage inconscient ou automatique. Ce processus d'apprentissage crée une réponse conditionnée par des associations entre un stimulus inconditionné et un stimulus neutre. En termes simples, le conditionnement classique consiste à placer un stimulus neutre avant un réflexe naturel.

L'un des exemples les plus connus de conditionnement classique est les expériences classiques de Pavlov avec des chiens. Dans ces expériences, le signal neutre était le son d'un ton et le réflexe naturel salivait en réponse à la nourriture. En associant le stimulus neutre (son) au stimulus inconditionné (nourriture), le son du ton seul pourrait produire une réponse de salivation.

Verywell / Joshua Seong

Bien que le conditionnement classique n'ait pas été découvert par un psychologue, il a eu une formidable influence sur l'école de pensée en psychologie connue sous le nom de comportementalisme. Le comportementalisme suppose que tout l'apprentissage se produit par des interactions avec l'environnement et que l'environnement façonne le comportement.

Définitions de conditionnement classique

Conditionnement classique - également parfois appelé conditionnement pavlovien, utilise quelques termes différents pour expliquer le processus d'apprentissage. Connaître ces bases vous aidera à comprendre le conditionnement classique.

Stimulus inconditionnel

Un stimulus inconditionné est un stimulus ou un déclencheur qui conduit à une réponse automatique. Si une brise froide vous fait frissonner, par exemple, la brise froide est un stimulus inconditionné; Il produit une réponse involontaire (les frissons).

Stimulus neutre

Un stimulus neutre est un stimulus qui ne déclenche pas initialement une réponse à elle seule. Si vous entendez le son d'un fan mais ne ressentez pas la brise, par exemple, cela ne déclencherait pas nécessairement une réponse. Cela en ferait un stimulus neutre.

Stimulus conditionné

Un stimulus conditionné est un stimulus qui était autrefois neutre (n'a pas déclenché de réponse) mais qui mène maintenant à une réponse. Si vous n'aviez pas prêté attention aux chiens, mais que vous avez ensuite été mordu, et maintenant vous ressentez la peur chaque fois que vous voyez un chien, le chien est devenu un stimulus conditionné.

Réponse inconditionnée

Une réponse inconditionnée est une réponse automatique ou une réponse qui se produit sans réfléchir lorsqu'un stimulus inconditionné est présent. Si vous sentez votre nourriture préférée et que votre bouche commence à arroser, l'arrosage est une réponse inconditionnée.

Réponse conditionnée

Une réponse conditionnée est une réponse apprise ou une réponse qui est créée lorsqu'aucune réponse n'existait auparavant. Pour en revenir à l'exemple d'être mordu par un chien, la peur que vous ressentez après la morsure est une réponse conditionnée.

1:18

Cliquez sur jouer pour en savoir plus sur le conditionnement classique

Cette vidéo a été examinée médicalement par Ann-Louise T. Lockhart, Psyd, Abpp.

Comment fonctionne le conditionnement classique

Le conditionnement classique consiste à former une association entre deux stimuli, entraînant une réponse apprise. Il y a trois phases de base de ce processus.

Phase 1: avant conditionnement

La première partie du processus de conditionnement classique nécessite un stimulus naturel qui provoquera automatiquement une réponse. Saliver en réponse à l'odeur de la nourriture est un bon exemple de stimulus naturel.

Au cours de cette phase du processus, le stimulus inconditionné (UCS) se traduit par une réponse inconditionnée (UCR). La présentation de nourriture (l'UCS) déclenche naturellement et automatiquement une réponse de salivation (l'UCR).

À ce stade, il y a aussi un stimulus neutre qui ne produit aucun effet encore. Ce n'est que lorsque le stimulus neutre est jumelé avec les UCS qu'il viendra évoquer une réponse.

Examinons de plus près les deux composantes critiques de cette phase de conditionnement classique:

  • Le stimulus inconditionné est celui qui déclenche sans condition, naturellement et automatiquement une réponse. Par exemple, lorsque vous sentez l'un de vos aliments préférés, vous pouvez immédiatement avoir faim. Dans cet exemple, l'odeur de la nourriture est le stimulus inconditionné.
  • La réponse inconditionnée est la réponse non apprise qui se produit naturellement en réponse au stimulus inconditionné. Dans notre exemple, la sensation de faim en réponse à l'odeur de la nourriture est la réponse inconditionnée.

Dans le Avant le conditionnement phase, un stimulus inconditionné est associé à une réponse inconditionnée. Un stimulus neutre est ensuite introduit.

Phase 2: pendant le conditionnement

Au cours de la deuxième phase du processus de conditionnement classique, le stimulus auparavant neutre est associé à plusieurs reprises au stimulus inconditionné. À la suite de cet appariement, une association entre le stimulus précédemment neutre et l'UCS est formée.

À ce stade, le stimulus autrefois neutre devient connu sous le nom de stimulus conditionné (CS). Le sujet a maintenant été conditionné pour répondre à ce stimulus. Le stimulus conditionné est un stimulus auparavant neutre qui, après avoir été associé au stimulus inconditionné, vient finalement pour déclencher une réponse conditionnée.

Dans notre exemple précédent, supposons que lorsque vous sentiez votre nourriture préférée, vous avez également entendu le bruit d'un sifflet. Alors que le coup de sifflet n'est pas lié à l'odeur de la nourriture, si le bruit du sifflet était jumelé plusieurs fois avec l'odeur, le bruit de sifflet finirait par déclencher la réponse conditionnée. Dans ce cas, le son du sifflet est le stimulus conditionné.

Le Pendant le conditionnement La phase consiste à jumeler à plusieurs reprises un stimulus neutre avec un stimulus inconditionné. Finalement, le stimulus neutre devient le stimulus conditionné.

Phase 3: Après conditionnement

Une fois l'association faite entre l'UCS et le CS, la présentation du stimulus conditionné seul en viendra évoquer une réponse - même sans le stimulus inconditionné. La réponse résultante est connue sous le nom de réponse conditionnée (CR).

La réponse conditionnée est la réponse apprise au stimulus précédemment neutre. Dans notre exemple, la réponse conditionnée aurait faim lorsque vous avez entendu le bruit du sifflet.

Dans le Après conditionnement phase, le stimulus conditionné seul déclenche la réponse conditionnée.

Principes clés du conditionnement classique en psychologie

Les comportementalistes ont décrit un certain nombre de phénomènes différents associés au conditionnement classique. Certains de ces éléments impliquent l'établissement initial de la réponse tandis que d'autres décrivent la disparition d'une réponse. Voici un examen plus approfondi de cinq principes clés du conditionnement classique.

Acquisition

L'acquisition est l'étape initiale de l'apprentissage, lorsqu'une réponse est établie pour la première fois et se renforce progressivement. Pendant la phase d'acquisition du conditionnement classique, un stimulus neutre est associé à plusieurs reprises à un stimulus inconditionné.

Comme vous vous en souvenez peut-être, un stimulus inconditionné est quelque chose qui déclenche naturellement et automatiquement une réponse sans aucun apprentissage. Une fois une association faite, le sujet commencera à émettre un comportement en réponse au stimulus précédemment neutre, qui est maintenant connu sous le nom de stimulus conditionné. C'est à ce stade que nous pouvons dire que la réponse a été acquise.

Une fois la réponse établie, vous pouvez progressivement renforcer la réponse pour vous assurer que le comportement est bien appris.

Acquisition dans le conditionnement classique

Extinction

L'extinction est lorsque les occurrences d'une réponse conditionnée diminuent ou disparaissent. Dans le conditionnement classique, cela se produit lorsqu'un stimulus conditionné n'est plus associé à un stimulus inconditionné.

Par exemple, si l'odeur de la nourriture (le stimulus inconditionné) avait été jumelée au bruit d'un sifflet (le stimulus conditionné), le son du sifflet finirait par évoquer la réponse conditionnée de la faim.

Cependant, si l'odeur de la nourriture n'était plus associée au sifflet, la réponse conditionnée (faim) finirait par disparaître.

Extinction dans le conditionnement classique

Récupération spontannée

Parfois, une réponse apprise peut soudainement réapparaître, même après une période d'extinction. C'est ce qu'on appelle la récupération spontanée.

Par exemple, imaginez qu'après avoir entraîné un chien à saliver au son d'une cloche, vous arrêtez de renforcer le comportement et que la réponse devient éteinte. Après une période de repos pendant laquelle le stimulus conditionné n'est pas présenté, vous sonnez la cloche et l'animal récupère spontanément la réponse précédemment apprise.

Si le stimulus conditionné et le stimulus inconditionné ne sont plus associés, l'extinction reviendra très rapidement après une récupération spontanée.

Qu'est-ce que la récupération spontanée?

Généralisation

La généralisation du stimulus est la tendance d'un stimulus conditionné à évoquer des réponses similaires après la condition de réponse. Par exemple, si un chien a été conditionné à saliver au son d'une cloche, l'animal peut également présenter la même réponse à un son similaire à la cloche.

Dans Jean B. La célèbre Expérience Little Albert de Watson, par exemple, un petit enfant était conditionné à craindre un rat blanc. L'enfant a démontré la généralisation du stimulus en montrant également la peur en réponse à d'autres objets blancs flous, y compris des jouets en peluche et les cheveux de Watson.

Comment le processus de généralisation du stimulus est conditionné

Discrimination

La discrimination est la capacité de différencier un stimulus conditionné et d'autres stimuli qui n'ont pas été associés à un stimulus inconditionné.

Par exemple, si un ton de cloche était le stimulus conditionné, la discrimination impliquerait de pouvoir faire la différence entre le ton de la cloche et d'autres sons similaires. Parce que le sujet est capable de distinguer ces stimuli, ils ne répondront que lorsque le stimulus conditionné est présenté.

Comprendre la discrimination du stimulus

Quels sont les exemples de conditionnement classique?

Il peut être utile d'examiner quelques exemples de la façon dont le processus de conditionnement classique fonctionne à la fois dans des paramètres expérimentaux et réels.

Réponse de peur

John B. L'expérience de Watson avec Little Albert est un exemple de la réponse à la peur. L'enfant n'a initialement montré aucune crainte d'un rat blanc, mais après que le rat a été jumelé à plusieurs reprises avec des sons bruyants et effrayants, l'enfant a commencé à pleurer lorsque le rat était présent.

Avant le conditionnement, le rat blanc était un stimulus neutre. Le stimulus inconditionné a été les sons bruyants et applaudis, et la réponse inconditionnée a été la réponse à la peur créée par le bruit.

En associant à plusieurs reprises le rat avec le stimulus inconditionné, le rat blanc (maintenant le stimulus conditionné) est venu évoquer la réponse à la peur (maintenant la réponse conditionnée).

Cette expérience illustre comment les phobies peuvent se former par le conditionnement classique. Dans de nombreux cas, un seul appariement d'un stimulus neutre (un chien, par exemple) et une expérience effrayante (être mordu par le chien) peut conduire à une phobie durable (avoir peur des chiens).

Aversions de goût

Un autre exemple de conditionnement classique est le développement des aversions de goût conditionnées. Les chercheurs John Garcia et Bob Koelling ont d'abord remarqué ce phénomène lorsqu'ils ont observé comment les rats qui avaient été exposés au rayonnement entraînant des nausées ont développé une aversion à l'eau aromatisée après la présentation du rayonnement et de l'eau.

Dans cet exemple, le rayonnement représente le stimulus inconditionné et les nausées représentent la réponse inconditionnée. Après l'appariement des deux, l'eau aromatisée est le stimulus conditionné, tandis que les nausées qui se sont formées lorsqu'elles sont exposées à l'eau seule est la réponse conditionnée.

Des recherches ultérieures ont démontré que de telles aversions conditionnées classiques pouvaient être produites par un seul appariement du stimulus conditionné et du stimulus inconditionné.

Les chercheurs ont également constaté que de telles aversions peuvent même se développer si le stimulus conditionné (le goût des aliments) est présenté plusieurs heures avant le stimulus inconditionné (le stimulus entraînant des nausées).

Pourquoi ces associations se développent-elles si rapidement? La formation de telles associations peut avoir des avantages de survie. Si un animal mange quelque chose qui le rend malade, il doit éviter de manger le même aliment à l'avenir pour éviter la maladie ou même la mort.

Ceci est un exemple de préparation biologique. Certaines associations se forment plus facilement parce qu'elles aident à la survie.

Dans une célèbre étude sur le terrain, les chercheurs ont injecté des carcasses de mouton avec un poison qui rendrait les coyotes malades mais ne les tuerait pas. L'objectif était d'aider les éleveurs de moutons à réduire le nombre de moutons perdus dans les meurtres de coyote.

Non seulement l'expérience a fonctionné en abaissant le nombre de moutons tués, mais il a également amené certains des coyotes à développer une aversion aussi forte pour les moutons qu'ils s'enfuiraient réellement au parfum ou à une vue d'un mouton.

Comportement organisationnel

Le conditionnement classique peut également avoir des applications dans les affaires et le marketing. Par exemple, il peut être utilisé pour aider les gens à former des attitudes favorables envers les produits, les entreprises ou les marques.

Bien qu'il n'y ait pas de lien direct entre l'article et la réponse des consommateurs, la création de cette association peut aider à motiver les gens à acheter certains produits car ils ont développé une opinion favorable à leur sujet en raison du conditionnement classique.

Quelle est la différence entre le conditionnement classique et le conditionnement opérant?

Le conditionnement opérant est une méthode d'apprentissage dans laquelle un comportement spécifique est associé à une conséquence positive ou négative. Cette forme d'apprentissage relie les actions volontaires à recevoir soit une récompense ou une punition, souvent pour renforcer ou affaiblir ces comportements volontaires.


Le conditionnement classique est un processus d'apprentissage axé davantage sur les comportements involontaires, en utilisant des associations avec des stimuli neutres pour évoquer une réponse involontaire spécifique.

Critiques du conditionnement classique

Certains psychologues soutiennent que le conditionnement classique représente une explication réductrice et mécanique de certains comportements. Quelques autres critiques du conditionnement classique au centre du fait que:

  • Le conditionnement classique ne prend pas en compte l'individualité humaine et le libre arbitre
  • Il ne prédit généralement pas le comportement humain; Les gens peuvent former des associations mais ne pas agir sur eux
  • De nombreux facteurs différents peuvent avoir un impact sur les associations et les résultats
  • Les gens peuvent choisir de ne pas agir sur les associations qu'ils ont faites grâce à un conditionnement classique

Cependant, l'approche soutient toujours une grande fascination pour les chercheurs et la pertinence en psychologie moderne.

En réalité, les gens ne répondent pas exactement comme les chiens de Pavlov. Il existe cependant de nombreuses applications du monde réel pour le conditionnement classique. Par exemple, de nombreux entraîneurs de chiens utilisent des techniques de conditionnement classique pour aider les gens à former leurs animaux.

Ces techniques sont également utiles pour aider les gens à faire face aux phobies ou aux problèmes d'anxiété. Les thérapeutes pourraient, par exemple, jumeler à plusieurs reprises quelque chose qui provoque de l'anxiété avec des techniques de relaxation afin de créer une association.

Les enseignants peuvent appliquer un conditionnement classique dans la classe en créant un environnement de classe positif pour aider les élèves à surmonter l'anxiété ou la peur. Associer une situation provoquant une anxiété, comme se produire devant un groupe, avec un environnement agréable aide l'élève à apprendre de nouvelles associations. Au lieu de se sentir anxieux et tendu dans ces situations, l'enfant apprendra à rester détendu et calme.

Questions fréquemment posées

  • Qui a découvert le conditionnement classique?

    Ivan Pavlov a découvert le conditionnement classique. Pavlov était passionné par la physiologie, remportant même des médailles d'or pour son travail dans ce domaine. C'est dans son poste de directeur d'un laboratoire physiologique qu'il a commencé à relier la recherche physiologique à la réponse et au réglementation réflexes.

  • Pourquoi le conditionnement classique est-il considéré comme une forme de mémoire implicite?

    La mémoire implicite est une mémoire dont vous vous souvenez sans effort ou sans réflexion. Le conditionnement classique utilise cette mémoire automatique pour créer des associations avec un stimulus neutre. L'association est apprise sans conscience consciente.

    En savoir plus: mémoire implicite vs. Mémoire explicite
  • Quelles thérapies sont basées sur les principes du conditionnement classique?

    Les thérapies comportementales utilisent les principes du conditionnement classique pour aider les gens à changer les comportements négatifs. La pensée derrière ces thérapies est que nous apprenons de notre environnement. La thérapie cognitivo-comportementale et la thérapie d'exposition sont deux types de thérapie comportementale.

    En savoir plus: qu'est-ce que la thérapie comportementale?